AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [one shot ou pas] L'Amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kirikasenpai
Ange Gardien
Ange Gardien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8479
Date d'inscription : 16/02/2005

MessageSujet: [one shot ou pas] L'Amour   Jeu 28 Mai - 12:27

Ce texte aura peut être une suite... En fait c'est un projet avec lys, on aimerai bien en faire quelque chose de plus parce que les personnages nous plaisent. Après analyse nous avons décidé qu'il n'y avait aucun sentiment amoureux entre les personnages présents dans le texte.

Je l'ai écrit juste après avoir lu l'un des chapitre de Nana donc c'est normal si l'histoire de héros vous rappelle quelque chose pour ceux qui ont lu u_u Je sais que ce passage fait totalement kitch, conte etc etc mais voila il fallait que ce soit comme ça sinon ça n'avait plus de sens.

Ce texte n'a rien à voir avec ma propre vie, les personnage n'en sont pas inspirés etc etc. C'est rare, je fais toujours avec une base de ma vie lorsque j'écris. Pour une fois c'est pas le cas.




L'Amour

L'amour, l'amour, l'amour. Tout le monde ne jure que par cela! L'Amour!

"Ah je l'aime! Il m'aime! Nous nous aimons! Nous allons nous marier, avoir des enfants, une maison!"
Blabla blabla blabla.

Pffffff


Pourquoi ne jure-t-il tous que par cela? TOUS! Maintenant vous pouvez prendre n'importe quel film, même un film de kung fu, vous aurez de l'amour dedans. Ils sont tous tellement stupides... Tous avec leurs gnangnan et leurs baisers, homme/femme, homme/homme, femme/femme, liberté d'aimer qui on veut et jusqu'à ce que la mort nous sépare!

Non vraiment, avouez le, l'amour c'est un attrape nigaud! Vous êtes toujours la à devoir manger au restau lorsqu'il en a envie, a subir les anniversaires des beaux-parents et puis à vous demander si elle vous trompe... A vous ronger les sangs lorsqu'il rentre tard, bourré, après un fête chez un copain. Et puis, lorsqu'il vous quitte, ça fait tellement mal!

Non, franchement, faites comme moi, rester célibataire! L'amour cela ne vaut rien, il n'y a que l'amitié qui compte! Regarder, j'vais vous raconter l'histoire d'une amie, c'est ma mère qui me l'a raconté lorsqu'elle est venue me voir hier, elle vient souvent me voir, mes voisins disent que c'est pour me montrer qu'elle m'aime même maintenant. Enfin, l'histoire d'une amie, en fait c'est plutôt la cousine d'un ami, du frère de la meilleure amie de la voisine de bureau du cours d'art de Eva, cours qu'elle sèche tout le temps.

Donc, d'après ce qu'on m'a raconté, cela c'est passé à peu près comme ça:

- Il m'a quitté tu comprends! Il m'a quitté pour partir avec elle! Avec cette raclure! Cette vipère qui n'a que le mot "coucher" à la bouche! Tu te rends compte! Tu te rends compte comme il a balayé 2ans en une phrase?!

Léa décrivit de son bras un large et violent arc de cercle faisant siffler dans l'air la lame du couteau. Elle criait, elle hurlait, vociférait! Cela faisait plus d'une heure que là, dans cette salle de bain minuscule, elle s'égosillait contre son petit ami, couteau à la main. Et depuis bientôt une heure Samantha ne savait que faire. Pas un son n'était sorti de sa bouche, elle ne savait que dire à son amie folle de rage au point qu'elle était prête à en finir avec la vie.

- Il disait m'aimer... Il a tout détruit en cinq mots... Pour lui ce n'était pas important? C'était quoi alors? Cette façon de me regarder. Cette façon de retirer les cheveux de mon visage, de me border lorsque j'étais malade, de m'offrir tendrement le chocolat de son café au restaurant... Toutes ces petites attentions n'étaient que des mensonges... Même l'hôpital c'était un mensonge! Même quand il est resté près de moi durant ces longues semaines de convalescence! Tu le sais toi! Lui il l'ignore mais toi tu le sais! Tu le sais que sans lui jamais je n'aurais réussi à me relever et à repartir après l'accident!

- Oui je le sais, avait-elle murmuré sans s'en rendre compte.

Elle approcha le couteau vers son poignet.

- Il a tout effacé en une phrase... En cinq mots. Juste en disant "Je ne t'aime pas"... Il n'a même pas dit "Je ne t'aime plus" mais "Je ne t'aime pas". Comme s'il ne m'avait jamais aimé. Comme si je n'existais pas à ses yeux, comme si je n'avais jamais compté. Ça ne sert plus à rien de continuer maintenant.

- Ah ? Et tu vas faire quoi? Te couper les veines? Te trancher la carotide? Arrête, c'est stupide.

Elle fixa Sam d'un regard sans expression, totalement vide. Elle s'assit sur le rebord de la baignoire, laissant pendre ses bras comme s'ils étaient en caoutchouc. Sam la regarda interdite, cet échange sembla durer des heures, des heures durant lesquels Sam se demanda quoi faire. Elle s'approcha lentement, elle ne savait pas quoi dire mais elle devait au moins lui faire lâcher ce foutu couteau. Mais, dès le premier pas, Léa hurla et se releva immédiatement.

- M'approche pas! Recule! Dégage! Laisse moi crever en paix bordel!

Le couteau se balança en direction du cou de Léa. Sam serra les dents. Elle savait que son ami était trop bête et son amour trop fort et stupide pour que celle-ci réfléchisse calmement à cette situation tellement absurde. Elle acquiesça d'un signe de tête.

- Tu sais Léa, l'amour est stupide. Il est stupide, disproportionné et sur-estimé. Tu ne devrais pas te fier à l'amour pour vivre. Ou du moins tu ne devrais pas t'y fier lorsqu'il n'existe plus. Lorsqu'il n'est plus partagé. L'amour nous apporte la joie, le bonheur, le réconfort, la protection. Il n'est pas fait pour souffrir, on ne devrait pas laisser l'amour nous faire souffrir. Quand la douleur arrive nous devrions l'ignorer et le chasser. Quand la douleur arrive nous devrions passer à autre chose, quelque chose qui nous fait du bien.

- Ferme la, tu n'as jamais aimé, tu ne jure que par l'amitié. L'amour est partout, dans tous les contes le héros sauve la jeune fille par amour et ils finissent leur vie heureux et avec plein de gosses.

- Ce sont des contes en même temps...

- Et alors? J'ai le droit d'être utopiste et irréaliste juste avant de me crever non?

- Dans les contes, le héros fait toujours un truc complètement fou pour sauver la princesse. Quelque chose que personne ne suppose, quelque chose de totalement impensable. Je peux devenir ton héros si je fais quelque chose de complètement dingue?

- Sam, j'adore ta folie et ta façon de changer de sujet et d'être optimiste en permanence, mais la tu me parle d'héroïsme alors que j'ai envie de me trancher les veines. Dis le si tu veux que je le fasse! Ça m'évitera d'attendre.

- Justement, depuis tout à l'heure je parle à peine, tout ce que tu attends c'est que je te sauve sinon tu serais déjà gisante sur le carrelage depuis longtemps. Tu étais pareille avec lui, tu ne vivais pas, tu l'attendais. Je n'ai pas assez de force pour t'enlever ce couteau des mains tu sais. Je ne peux pas te "sauver" de cette façon.

Sam s'avança, posa sa main sur la pointe et appuya assez fort pour que la lame la blesse.

- L'Amour est sur-estimé. Ce n'est qu'une utopie, c'est un sentiment bien trop idéalisé. Regarde comme tu souffres, c'est tellement bête. Oublie.




Moi je vous le dis, cette Sam, elle a tout à fait raison. L'amour c'est idéalisé! On pense que c'est bien, ça apporte le bonheur, c'est ce qui fait le sens de la vie etc etc... Mais en fait, l'amour ce n'est rien qu'une illusion provisoire pour oublier la misère de sa propre existence... J'aurais pas été contre l'amour j'aurais épousé cette Sam! Regardez où cela m'a mené moi. Six pieds sous terre parce que mon copain croyait que je le trompais. Quel imbécile celui la, il m'a fracassé le crâne contre le mur parce qu'il a cru que je fricotais avec le voisin! Non, moi je vous le dis, l'amour c'est une utopie sur-estimée. C'est juste un moyen pour qu'on nous porte de l'attention, c'est tellement égoïste, on aime avec l'espoir d'être aimé en retour... Et puis ça évite de culpabiliser en se disant qu'on ne fait rien pour les autres, on les aime ça suffi, l'amour se suffi à lui même et à tout le reste! Moi, je n'aime pas l'amour, maintenant que je l'ai compris je suis très bien où je suis.

Je ne déplore qu'une seule chose à ma vie sans amour, c'est cette imbécile d'épitaphe, "A notre fille adorée. Nous t'aimons".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreilai
Archange administrateur tyranique
Archange administrateur tyranique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5346
Age : 623
Localisation : quelque part dans ce monde de fous ou... dans un autre...
Emploie - statut : Archange administratrice tyrannique -modo de la Dream Team
Date d'inscription : 05/02/2005

MessageSujet: Re: [one shot ou pas] L'Amour   Jeu 28 Mai - 16:40

C'est une impression ou tout tes textes comportent au moins un mort ?

_________________


Marre de moi ? Viens taper ma brute !! hinhinhin

Click on it !

Carte de la Taverne de l'Ange Bourré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tenshinankajanai.forumactif.com
Kirikasenpai
Ange Gardien
Ange Gardien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8479
Date d'inscription : 16/02/2005

MessageSujet: Re: [one shot ou pas] L'Amour   Jeu 28 Mai - 17:11

Je sais pas faire des trucs joyeux -_-
Et les morts c'est pas fait exprès u_u Je suis pas dans une phase dépression morbide alors bon u_u c'est indépendant de ma volonté.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [one shot ou pas] L'Amour   

Revenir en haut Aller en bas
 
[one shot ou pas] L'Amour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Unis par les liens de l'amour , Unis pour toujours ( Spoiler Jisbon saison 7 )^
» les ones-shot de Jenny ^
» Amour et Trahison (One-Shot)
» Amour Sucré !
» cuttlebug ou big shot sizzix ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tenshi nanka ja nai :: Fanfictions, fictions originales, fanarts & dessins. :: Fictions originales-
Sauter vers: